Le Stage 2013

 

STAGE de CHANT ORTHODOXE 2013 à TRYAVNA, BULGARIE

Du jeudi 1er août au mardi 13 août 2013

Sous la direction de Koïtcho et Elisabeth ATANASSOV

 

Lieu et déroulement du séjour

Rappel : ce stage est ouvert autant aux femmes qu’aux hommes. Il n’est pas réservé au chœur d’hommes.

A la demande de nombreux stagiaires qui l’attendaient depuis plusieurs années, nous avons décidé de réaliser notre stage 2013 en Bulgarie.
Notre choix s’est porté sur la petite ville de Tryavna nichée au cœur du Balkan (en bulgare Stara Planina), massif montagneux qui sépare le pays d’Est en Ouest entre Bulgarie du nord et du sud. Remarquable par son architecture typique du Réveil national (1) du milieu du XIX° siècle, Tryavna (et sa région) l’est aussi par son climat exceptionnel réputé pour soigner les maladies pulmonaires; les forêts aux essences variées qui l’entourent apportent un air pur qui aidera à s’oxygéner pour chanter juste et sans fatigue pendant toutes les journées de préparation !

(1) Réveil national : période où les Bulgares, encore sous occupation turque, grâce à l’influence de diverses personnalités prennent connaissance et reprennent conscience de leur Histoire et de leur gloire passée. (Le pays fut libéré en 1878 par la guerre russo-turque et sa région sud – Macédoine – en 1912 par la première guerre balkanique).

Sa situation privilégiée dans une région riche en monastères et à 60 km de l’ancienne capitale Veliko-Tarnovo permettra des découvertes architecturales et artistiques avec des haltes spirituelles où il fera bon chanter le répertoire qui aura été mis sur pied de façon formelle (concerts organisés) ou informelle.
Mais Tryavna est avant tout réputée comme un grand centre iconographique et de sculpture sur bois toujours vivant; les maîtres de Tryavna ont rayonné dans toute la Bulgarie et l’on retrouve leurs œuvres dans nombre d’églises et de monastères du pays; vous aurez bien sûr tout loisir de visiter son exposition d’icônes, celle de sculpture sur bois et ses églises après les répétitions.(consulter le site www.tryavna-museum.com qui vous donnera un bel avant goût !).

Il nous était évident que, venus de si loin jusqu’à l’autre bout de l’Europe, une fois la période de six ou sept jours consacrée au travail musical de préparation écoulée, vous seriez heureux de rayonner plus loin que Tryavna, fût-elle attachante !
Les derniers jours du stage vous emmèneront ainsi un peu plus loin, à la découverte d’un pays à l’histoire particulièrement riche, à la rencontre aussi de la population toujours avide et émue de rencontrer des Français qui chantent en slavon le répertoire de leur propre église, dans des lieux merveilleux aux acoustiques variées et devant un public qui l’est tout autant. Et pourquoi pas des coproductions avec des chœurs du pays ?

Le programme définitif de l’ensemble du séjour n’est pas encore établi, ni les œuvres musicales à chanter; Ils vous seront envoyés ultérieurement car tout cela dépend en partie du nombre de participants et de la teneur de chaque pupitre.
La réalisation d’une telle entreprise demande, vous l’aurez compris, une sérieuse organisation et préparation en amont. C’est pourquoi nous demandons aux des personnes intéressées de se manifester dès maintenant, même si nous avons fixé la date limite d’inscription au 25 mars 2013 (voir plus bas pour demande du bulletin et des modalités d’inscription).

 

Contenu du stage

La musique orthodoxe est exigeante car a capella : pas d’instrument pour soutenir puisqu’il est interdit dans la Liturgie orthodoxe, la voix humaine étant considérée comme le plus bel instrument pour chanter la gloire de Dieu.Une partie du répertoire travaillé sera consacrée aux œuvres bulgares ; pas étonnant avec un chef comme Koïtcho Atanassov fervent patriote et ambassadeur inlassable de la culture et la musique de son pays ! Il lui tient à cœur de faire découvrir ou de rappeler que la Liturgie Orthodoxe Slave a vu le jour sur les Balkans, en Bulgarie, au contact de la civilisation byzantine et cela plus de cent ans avant la Russie. Mais le répertoire russe ne sera pas oublié bien sûr. Car le but est de vous faire travailler un programme attrayant pour s’envoler au delà du réel grâce à cette musique de l’âme et « déposer tous les soucis de ce monde» comme il est si joliment chanté dans le chant des chérubins.

Le fait de chanter dans la langue originale le slavon (vieux bulgare) s’il est source de difficulté, apporte en revanche au chanteur la possibilité de se rapprocher grâce aux consonances de cette langue, de la couleur de voix tout en rondeur nécessaire à l’interprétation de ce répertoire.

Il sera effectué un travail sur la respiration pour atteindre le phrasé propre à la spiritualité de cette musique, ainsi que sur la plasticité de l’élan musical indispensable à la souplesse de l’interprétation.

Les premiers jours pupitres hommes et femmes travaillent souvent séparément pour permettre d’entrer dans les détails propres aux voix concernées.

Les textes sont traduits et expliqués aux stagiaires, souvent mot à mot, afin de faire percevoir le rapport étroit les liant à la musique. Chaque extrait est replacé dans le déroulement de la Liturgie afin d’en faire comprendre le caractère et l’interprétation.

Plusieurs présentations vous seront faites, souvent de façon informelle et au gré des déplacements en car, des visites et des rencontres : l’histoire de la Bulgarie (sa rivalité avec Byzance, ses heures de gloire puis le sombre esclavage sous les Turcs, qui mettra en lumière la corrélation et les différences entre le répertoire bulgare et russe), l’icône (sa signification, sa technique), le monachisme et la résistance aux Turcs, Cyril, Méthode et l’alphabet cyrillique etc…

 

Hébergement

L’hébergement en pension complète et les répétitions auront lieu en plein centre de la ville, dans l’hôtel Tryavna qui met à notre disposition chambres doubles ou simples toutes équipées bien sûr de salles de bain ou de douche, ainsi que deux salles de répétition.
Cette organisation regroupée offrira ainsi des moments conviviaux entre les répétitions et pendant les repas, ainsi que la possibilité pour les stagiaires d’être au contact de la vie quotidienne des habitants. Le nombre de chambres étant relativement important, il est envisageable d’accueillir des accompagnateurs non stagiaires (conjoint ou famille).

 

Inscription et modalités détaillées

Le bulletin d’inscription et les modalités détaillées vous seront envoyés après en avoir fait la demande à atanassov@wanadoo.fr ou par téléphone au 01 47 02 62 95 / 06 72 83 41 86.

Eviter la demande par courrier postal, nous sommes souvent en déplacement et votre lettre pourrait attendre.

Date limite d’inscription définitive: 25 mars 2013



Laisser un commentaire

La manivelle / Michel Pérès |
AUTEUR/COMPOSITEUR/INTERPRÈTE |
Musique en Obiou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fracs et Crinolines
| NABAS'K Ngoss'a Bessombè ba...
| David whisper and you